Améliorer l’impact des dénonciations des exploitations illégales des forêts

Le projet « Agir sur les défis de l’APV » a pour objectif de réduire les risques d’exploitation forestière illégale dans le cadre des grands investissements (agro-industrie, mine, infrastructure) par le renforcement de l’efficience de toutes les parties engagées dans le suivi de ces investissements. A cet effet, les OSCs (Organisations de la Société Civile) locales effectuent des missions d’OIE, suite aux dénonciations qu’elles reçoivent des communautés riveraines. Les résultats de ces missions ont déjà permis la suspension de certains permis miniers au Congo. Au Cameroun, le MINFOF a assuré, lors d’une ressente réunion, avoir examiné les cas dénoncés. Ces cas feront l’objet des prochaines descentes de la Brigade Nationale de Contrôle.

Afin d’améliorer la qualité des dénonciations et d’accroître de leurs impacts, les OSC ont reçu un renforcement des capacités à Kribi et Bidou 1, village près de Kribi dont les forêts sont riches en essences prisées.

Les échanges ont porté sur les liens et passerelles pour le suivi permanent des dénonciations, les difficultés techniques et pratiques auxquelles les OSC sont confrontées et les moyens de contournement possibles, et des méthodes pour faire des dénonciations solides et fiables.

« Agir sur les défis de l’APV : Exploitation illégale et changement du couvert forestier dans le cadre d’investissements non-forestiers » est un projet financé par la FAO, la Commission européenne, l’Agence Suédoise de Coopération Internationale (ASDI), et DFID, le Département du Développement International Britannique.

Les participants pendant la formation