Soutien à l’initiative d’adoption d’un prix plancher du cacao

La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont engagés dans une négociation pour obtenir des multinationales un prix plancher de 2.600 dollars la tonne de cacao. Quelques-uns des grands chocolatiers sont favorables à cette mesure. Le Cameroun, également concerné parce que producteur de cacao, ne participe pas encore à ces discussions. Pourtant, les petits producteurs camerounais de cacao sont exposés à la même précarité que leurs collègues ivoiriens et ghanéens, et sont solidaires de leur combat. Leur participation aux initiatives de protection des forêts et des écosystèmes ne pourra être pleinement exigée que qu’ils disposent d’une rémunération décente de leur travail.

 

A cet effet, nous croyons en la défense des personnes ET de la planète, des forêts ET des agriculteurs. Ensemble. Nous demandons aux autorités camerounaises de se joindre aux efforts de la Côte-d’Ivoire et du Ghana, et de soutenir la demande pour un prix plancher minimum de 2.600 dollars US la tonne de cacao, pour l’ensemble des producteurs camerounais.

Le communiqué de presse en soutien à cette initiative est disponible ici, en anglais et en français.