Cameroun: Un colloque dédié à la problématique des défenseurs de l’environnement en Afrique Centrale

L’objectif était d’analyser les liens que les ressources naturelles et leur gestion, peuvent entretenir avec les violations des droits humains et les dynamiques conflictuelles.  Placé sous le thème: « Peuples autochtones, communautés locales et ressources naturelles en Afrique centrale : quels droits ? Quelles mesures de protection ? Quel (s) rôle (s) pour les défenseurs de l’environnement », le Colloque a permis  à la fois de procéder à un diagnostic de la situation, de faire le point sur les initiatives existantes et de proposer des solutions pour une meilleure gestion des ressources naturelles dans le but de les concilier à la promotion et la protection des droits humains en Afrique centrale. Un accent a été également mis dans une perspective comparative à l’analyse des expériences et bonnes pratiques des autres zones géographiques du continent et du monde.

Le Colloque sur la problématique des défenseurs de l’environnement en Afrique Centrale  organisé du 29 au 31 mars 2016 au Campus délocalisé de l’Université de Yaoundé II, a été aussi l’occasion de mettre en valeur des pratiques émergentes et prometteuses, et pour faciliter le réseautage entre les experts et les professionnels intéressés par les questions de protection des droits des communautés autochtones et de gestion des ressources naturelles en Afrique Centrale.

Des Universitaires, des représentants des Administrations sectorielles, des Magistrats, des Avocats, de Jeunes Juristes, des Chefs traditionnels, des organisations des communautés autochtones et de la société civile, des institutions de recherche, du secteur privé, des défenseurs de l’environnement, des Chercheurs, et les partenaires techniques et financiers, des journalistes ont pris part à cet événement.

 

Les communications du Colloque ont porté sur les thématiques suivantes :

  1. Les problèmes actuels des peuples autochtones/ communautés locales en rapport avec leurs droits sur les ressources naturelles (le fondement des droits des communautés sur les ressources naturelles, la nature de ces droits, les difficultés à jouir de tels droits, état des lieux…)
  2. Les politiques nationales de protection des droits des peuples autochtones/ communautés locales sur les ressources naturelles (état des lieux au sein des États, lectures comparées, place faite dans les dispositifs nationaux aux défenseurs de l’environnement…)
  3. La pratique des mécanismes africains et sous régionaux en matière de protection des droits des peuples autochtones/communautés locales sur les ressources naturelles (mécanismes de protection des droits de l’Union Africaine, mécanismes de protection sous régionaux, CEMAC, CEEAC, CEDEAO, UEMOA…)
  4. Les perspectives d’amélioration des droits des peuples autochtones/communautés locales sur leurs ressources naturelles (améliorations et perspectives, renforcement du statut, droits…)

Les actes du colloque donneront lieu à la publication d’un ouvrage collectif sous la coordination du Président du comité scientifique du colloque, le Pr Alain Didier OLINGA.

La Conférence les Défenseurs de l’environnement en Afrique Centrale a été organisée par le Centre pour l’Environnement et le Développement (CED) avec l’appui financier de l’Union européenne.  L’événement rentre dans le cadre du projet  « Verdir les droits de l’Homme dans le Bassin du Congo » mis en œuvre dans quatre pays (Cameroun, Gabon, RCA et République du Congo) respectivement par le CED, Brainforest, Maison de l’Enfant et de la Femme Pygmée (MEFP) et l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH).