Etat des lieux de l’exploitation illégale des forêts

Renforcer la contribution des Acteurs Non Etatiques (ANE) – Organisations de la Société Civile (OSC), Populations Autochtones (PA) et communautés locales – à l’amélioration de la gouvernance forestière et à la gestion durable des forêts (GDF) dans 5 pays du Bassin du Congo, tel est l’objectif du projet CV4C.

Sachant que les politiques forestières sont exposées à des irrégularités et que l’ampleur de la déforestation est de plus en plus alarmante, les activités relatives à l’observation des forêts contribuent à la lutte contre la corruption, à la réduction des activités illégales et à l’amélioration de la responsabilité dans le secteur forestier.

Ainsi, plusieurs dénonciations ont été faites au niveau des administrations concernées par la régularisation du secteur forestier, sans toutefois qu’il y ait des avancées notables pour assurer la conformité des activités dans le secteur.

Les régions de l’Est et du Sud sont particulièrement affectées par les activités d’exploitation illégale des forêts. Nadège C. Bowa et François Essomba en ont fait le constat à l’occasion des visites dans les localités de Lomié et Kribi, ainsi que des villages environnants. Loin d’apporter un réel développement aux communautés affectées, le constat est que de précieuses essences forestières disparaissent et la nécessité de régulation et de contrôle est accrue.

Retrouvez les reportages ici :

  1. L’exploitation illégale fait son nid dans les forêts communautaires – Nadège Christelle BOWA : https://enquetedesolutions.wordpress.com/2018/11/14/lexploitation-illegale-fait-son-nid-dans-les-forets-communautaires/

2. Exploitation illégale des forêts au sud Cameroun – François Essomba :

http://www.cedcameroun.org/wp-content/uploads/2019/01/PILLAGE-DE-FORET-AU-SUD-CAMEROUN.pdf