Historique

Le Centre pour le Développement et l’Environnement (CED) est une organisation indépendante et apolitique fondée en 1994, par un groupe d’individus camerounais et étrangers. Il a été créé en réaction à la crise de la gestion des forêts au Cameroun, observée au début de la décennie 90, avec la forte augmentation de la production industrielle de bois, le développement de l’exploitation forestière illégale, la recrudescence du braconnage, et les problèmes écologiques, sociaux et économiques causés par cette accentuation de la pression commerciale sur la forêt. Le champ d’action du CED s’est progressivement étendu aux problématiques des industries extractives (pétrole, puis autres minerais), perçues comme des menaces pour les droits des populations et de l’environnement. Gagnant en maturité, le CED a développé une expertise sur les questions de plaidoyer, notamment en relation avec la Banque mondiale et les autres agences multilatérales et bilatérales.

En 1997, le CED s’est professionnalisé et s’est structuré, notamment par la mise en place d’une politique genre (étendue aux relations entre les populations indigènes et les bantous). et par un accent sur la formation.

Depuis le début de la décennie 2000, le CED a fait du renforcement des capacités un des piliers de sa stratégie. Il apporte un appui à des ONG et associations locales de la zone forestière au Cameroun, et dans d’autres pays du Bassin de Congo (RCA, Gabon, République du Congo, RDC), sur les questions liées au suivi de l’exploitation forestière illégale, approche d’appui aux communautés autochtones, droit (forestier, minier,des communautés autochtones, de l’environnement, …), suivi des projets d’infrastructure et d’extraction des ressources, cartographie participative, etc.

Leave a Comment