Gestions des Ressources Naturelles au Cameroun: Interlaken Group propose d’investir autrement

C’était au cours d’un atelier qui a permis de contribuer au débat sur cette question centrale de l’organisation de la cohabitation harmonieuse entre les compagnies et les communautés.

Le processus conduit par le Groupe d’Interlaken au Cameroun a permis de:

  • Procéder à un échange d’expérience entre le Groupe d’Interlaken et les compagnies membres du GICAM sur les questions relatives à la prise en compte des communautés dans les investissements (quelles règles ? quels outils ? etc.)
  • Présenter les opportunités offertes à l’échelle internationale aux compagnies désireuses de faire des affaires « autrement »
  • Procéder à l’amorce d’une réflexion sur les possibilités d’identifier des compagnies volontaires pour conduire au Cameroun des tests de certains des outils développés par le Groupe d’Interlaken

L’atelier qui s’est déroulé à Douala (Cameroun) les 6 et 7 février 2017 avait pour thème: « Investir autrement : Comment faire cohabiter l’investissement et les droits des communautés sur la terre et les ressources naturelles ? ».

L’événement était conjointement organisé par le groupe Interlaken, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), Rights and Ressources Initiative, Rainbow et le CED.

Les co-président de Interlaken Group, Andy White, Président de RRI (ONG basée à Washington et composée de 15 partenaires et de plus de 150 collaborateurs dans le monde) et Mark Constantine (Société Financière Internationale) ont rehaussé par leur présence, la rencontre qui a mobilisé d’autres personnes ressources.

Parmi elles, les représentants de l’administration publique, du Parlement, du Sénat ainsi que les Chefs traditionnels ainsi que les médias qui ont couvert les travaux.