L’Afrique Centrale a désormais un fonds pour assister les défenseurs de l’Environnement

La cérémonie de présentation officielle du FADAC s’est déroulée le 27 novembre 2015 à Yaoundé.

Le Fonds d’Assistance aux Défenseurs en Afrique Centrale (FADAC) est une instance ayant pour vocation d’apporter un appui aux défenseurs de l’environnement en Afrique Centrale faisant face à des menaces pressantes de violation de leurs droits ou subissant déjà de telles violations.

Il a été mis en place par quatre organisations de la sous-région à savoir le Centre pour l’Environnement et le Développement (Cameroun), Brainforest (Gabon), la Maison de l’Enfant et de la Femme Pygmées (RCA), et l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCADH) dans le cadre du projet « Verdir le respect des droits de l’homme dans le bassin du Congo» financé par l’Union européenne.

Le Président du Conseil d’Administration du FADAC, le Professeur Alain Didier Olinga, a précisé que « le Fonds ne sera utilisé que pour les défenseurs qui ont les mains propres en l’occurrence ceux qui ne sont pas rendus coupables de violation de la loi ». Les premières activités du FADAC visent à soutenir deux défenseurs qui font l’objet de poursuites judiciaires au Cameroun notamment messieurs Nasako Besingi et Christopher Achobang. Pour l’Union européenne présente à la cérémonie du lancement officiel du FADAC par S.E. Mme Françoise Collet, « les défenseurs de l’environnement ne sont certainement pas et ne devraient pas être perçus comme des adversaires de l’Etat mais comme des acteurs à la base qui contribuent au travail de l’administration, laquelle reste première responsable de la mise en œuvre des lois et l’éventuelle application des sanctions »

S.E. Mme Françoise Collet
S.E. Mme Françoise Collet
Pr Olinga
Pr  Alain Didier Olinga

20151127_151948

S.E. Mme Françoise Collet, Samuel Nguiffo, Re
S.E. Mme Françoise Collet, Samuel Nguiffo, Benjamin Billong (MINREX)