REPAR : le groupe de travail sur la gouvernance foncière se met à niveau

Le réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale (REPAR) est un partenaire clé du projet LandCam. La coordination nationale de ce réseau a mis en place un groupe de travail qui suit de près l’évolution des orientations autour de la réforme foncière en cours et pourrait influencer le processus. Avec le renouvellement de certains membres, il a été jugé opportun de mener une session de renforcement des capacités du groupe de travail sur les questions de gouvernance foncière et le travail opéré dans le cadre de LandCam.

Ainsi, le 3 décembre dernier, les membres actuels du groupe de travail ont été informés des grandes préoccupations en matière de gestion des terres. Ont pris part à ces échanges le Président du RECTRAD, les parlementaires et les membres de l’équipe LandCam. Les échanges ont porté sur les enjeux actuels du foncier au Cameroun, le droit foncier et le droit étatique, et les grands défis du foncier au Cameroun. A ce sujet, les cessions des terres à grande échelle et le respect des engagements de l’Etat en matière de protection de la biodiversité ont été les principales préoccupations, dans un contexte où les terres et les ressources sont sans cesse convoitées pour le développement économique, et les conflits sont nombreux.

Les axes de travail définis pour l’avancée du groupe de travail ont porté sur la connaissance des propositions de la société civile pour la réforme foncière en cours, et la préparation du dialogue parlement-gouvernement prévu quelques jours après cette session de renforcement des capacités.