SGSOC / Heraklès Farms

Le projet de plantation industrielle de SGSOC / Heraklès Farms au Cameroun

Le 17 septembre 2009, SG Sustainable Oils Cameroon PLC (SGSOC) a signé un contrat avec le gouvernement camerounais pour la mise sur pied d’une grande plantation industrielle de palmiers à huile et d’une raffinerie. La SGSOC est détenue à 100% par l’entreprise américaine Héraklès Farms, entreprise affiliée à Héraklès Capital, une entreprise privée d’investissement focalisée sur l’Afrique et travaillant dans les secteurs des télécommunications, de l’énergie, des infrastructures, des mines et de l’agro-industrie. La SGSOC a obtenu les droits pour 73.086 hectares de terres dans les départements du Ndian et du Koupe-Manengouba au sud-ouest du Cameroun par un bail foncier de 99 ans. Selon l’étude d’impact environnemental et social (EIES), la SGSOC implantera sur 60.000 ha des pépinières et plantations de palmier à huile, et les usines de transformation. Les 12.000 ha restants seront «protégés comme zones de ressources sensibles du point de vue environnemental et social, pour les infrastructures de plantation et les infrastructures sociales et comme terres destinées aux activités de subsistance des villages.» L’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) a fourni des semences à SGSOC pour le démarrage des pépinières de palmiers à huile.

 

Le déclic de la controverse autour du fameux projet de palmeraie de la société américaine SGSOC/Herakles Farms au Cameroun a été la production et la publication du rapport intitulé Le 13è Travail d’Heracles par les organisations de la société civile CED et RELUFA. C’était le 14 février 2012 à Yaoundé, au Cameroun.

 

En février 2013,  les deux organisations publient une nouvelle  étude – Above All Laws: How an American Company Operates Illegally in Cameroon – pour attirer l’attention de l’opinion publique sur ce projet de palmeraie qui présente plus d’impacts négatifs que positif si jamais il est admis sur le sol camerounais en l’état.

 

Le 13 juin 2013, les deux organisations déposent une plainte au Représentant du Point de Contact National des Etats-Unis d’Amérique, convaincus que Herakles Farms a enfreint les dispositions des Principes Directeurs de l’OCDE relatifs à la lutte contre la corruption.

Plainte_OCDE_CED-RELUFA 

CED-RELUFA_OECD_Complaint

 

En octobre 2013, les deux organisations ont publié un propos sur le processus d’attribution des terres SGSOC dans l’arrondissement de Nguti intitulé: Dépossédés à tout prix ?

 

Le 25 novembre 2013, le Président de la République du Cameroun, Paul Biya, a signé trois décrets attribuant des concessions provisoires à Herakles Farms.

 

 

A la suite de cette décision, le CED et le RELUFA ont publié un communiqué de presse dans lequel ils observent des ruptures sur la taille de la concession, le prix du loyer de la terre, la durée de la concession. En saluant ces efforts de prise en compte des griefs énoncés au cours des dernières années autour du projet, les ONGs disent constater que les décrets présidentiels de ce jour n’ont pas réussi le pari de la transformation du projet en un investissement acceptable.

 

Le 28 janvier 2014, à la suite des protestations et de revendications du respect des droits des communautés locales et riveraines du projet d’Herakles farms,  près de 18 organisations nationale et internationale ont adressé une lettre ouverte  aux rapporteurs spéciaux de l’ONU.

 

Le 25 octobre 2016,  certains chefs traditionnels ont adressé une lettre au Président de la République du Cameroun, Paul Biya, pour contester la matérialisation du projet de palmeraie de Herakles Farms dans l’arrondissement de Nguti. Ils ont par la suite publié un communiqué de presse dénonçant les impacts du projet sur leurs populations et dans leurs villages.

 

Regardez le Film: The Herakles Debacle réalisé par Franck Mbieleu avec les contributions des ONGs.

Documents internes de SGSOC

Modèle financier du projet de Herakles Farms

Documents  de SGSOC adressés aux investisseurs

Executive Summary, Herakles Farms Investment Opportunity

Investment Opportunity Presentation, Herakles Farms

Value Drivers, Herakles Farms

 

Quelques publications sur l’affaire SGSOC/Herakles Farms

Herakles Farms: Champions of illegal deforestation

Revealed: new evidence of illegal logging by Herakles Farms

Cameroonians realise what Herakles Farms really plans for their forests

Huile de Palme au Cameroun: le Double jeu d’Herakles Farms

Quand Washington Défendait son Champion des Palmiers à Huile au Cameroun

Herakles Farms au Cameroun…Une déforestation massive travestie en projets de développement durable